Soulager naturellement les douleurs articulaires

Qu'est ce que les articulations et pourquoi sont-elle douloureuses?

Dans une articulation, vous trouvez de l’os, du cartilage, des tendons, des ligaments, une membrane synoviale et son liquide, des muscles et une capsule.

Les articulations se situent à la jonction entre deux os. Elles les relient et leurs permettent une certaine mobilité. Le cartilage protège l’extrémité des os. Il assure leurs mouvements et absorbe les chocs. Il est composé de 70 % d’eau, de collagène, de glucosamine, de chondroïtine et de cellules chargées de la fabrication des éléments qui le constituent. Le cartilage baigne dans le liquide synovial qui a pour rôle de le lubrifier, de le nourrir, de le nettoyer.

Ces articulations peuvent devenir très douloureuses, rouges, chaudes, gonflées voire même se déformées.

En connaître la cause est la première démarche à suivre pour pouvoir agir. Elle peut être très diverse.

  • Certains virus, bactéries sont capables de les attaquer et provoquer une forte réaction immunitaire avec une inflammation du liquide synovial accompagnée de douleurs et de fièvre.
  • Une chute, un coup, un accident peuvent être à l’origine du processus inflammatoire articulaire en vue de la réparation tissulaire.
  • Une mauvaise hygiène de vie peut provoquer, à terme, une inflammation articulaire. Un organisme acidifié se déminéralise. Des dépôts se forment et les tissus s’enflamment. La dégénérescence tissulaire se met en marche. Les cellules détruites par l’inflammation ne fabriquent plus de cartilage. Il disparait progressivement et ne protège plus l’os. Les mouvements deviennent limités et des douleurs apparaissent.
  • Le système immunitaire, trop sollicité, dysfonctionne et s’attaque aux articulations de son propre organisme.

Que pouvez-vous faire pour éviter ou soulager les douleurs articulaires?

Attention aux oméga 6 !

Faites la chasse aux oméga 6.

Il en faut un peu mais pas trop. Le rapport entre les oméga-6 et les oméga-3 ne devrait pas dépasser 5.

La consommation excessive de viande rouge, de laitage, de fromage, de beurre, de margarine, de maïs, des huiles raffinées de tournesol et de soja favorisent l’inflammation et la production de radicaux libres. Les aliments transformés par l’industrie agro-alimentaire en sont fortement chargés.

Pour votre apport en oméga 9 6 3, prenez de l’huile d’olive, de colza et de noix. Les huiles de poissons et la consommation de poissons gras (maquereaux, sardines) sont des alliés pour vos articulations car ils jouent un grand rôle contre l’inflammation articulaire.

Un bon équilibre entre les acides et les bases

Les acides proviennent principalement :

  • des protéines animales ;
  • des protéines végétales comme le soja ;
  • des conserves ;
  • des additifs,
  • des excitants ;
  • de la fermentation des sucres et de la putréfaction des protéines dans notre intestin provoquées par une flore en mauvaise santé.

Notre stress intérieur non évacué collabore fortement à l’augmentation d’acides dans notre organisme.

Pour garder son PH sanguin neutre, l’organisme va faire appel à son système tampon. Il utilise des bases comme le bicarbonate et les minéraux. Un acide réagit avec une base pour former un sel. Une trop grande acidification provoque une déminéralisation et une fabrication accrue de sels. Les reins ont une capacité limitée pour les évacuer. Non éliminés, ces sels vont se déposer et stagner dans les tissus, créer de l’inflammation et des douleurs articulaires.

Limitez les sources d’acidité et ne faites pas l’impasse sur les fruits, les légumes frais, les graines germées et la petite portion de cru consommée en début de repas ! Ils vont vous amener des minéraux et vitamines utiles pour préserver votre équilibre acido-basique.

La capacité à rendre alcalin les aliments acides comme le citron est propre à chacun. La cure de citron pour améliorer l’acidose n’est pas toujours appropriée et peut même pour certaines personnes favoriser la déminéralisation.

La consommation des protéines, pour l’apport en acides aminés essentiels, est indispensable pour toutes les fonctions de notre organisme. Il en faut un peu, de qualité, en diversifiant les sources végétales ou animales. N’oublions pas que les fruits et légumes doivent représenter 80% de notre ration alimentaire journalière.

Le bon goût rôti n’est pas un ami de vos douleurs articulaires, la consommation de sucre raffiné non plus !

Dans les produits transformés se cachent de nombreuses substances nocives pour les douleurs articulaires. Le sucre raffiné en est un exemple. Il se cache un peu partout. Il se dégrade mal, provoque une déminéralisation de l’organisme et l’acidifie. Quand sa présence est en excès dans notre sang, il est à l’origine d’une réaction très néfaste avec les protéines nommée la glycation. Il se fixe dessus, et les modifie de façon irréversible. La cellule est incapable de détruire ces protéines glyquées pour les rendre inoffensives. Elles s’accumulent à l’intérieur, provoquent un dysfonctionnement du métabolisme cellulaire et, à terme, la cellule meurt.

La cuisson des aliments engendre ce même phénomène. Nous consommons, avec un certain plaisir malheureusement, des denrées rôties qui amènent un flot de protéines brunies dans notre organisme. Nos tissus, comme le cartilage, s’en trouvent affectés. Ils s’enflamment et des lésions apparaissent.

La vapeur douce est la cuisson la plus adaptée pour la bonne santé de nos tissus. Pour le gout,  vous pouvez utiliser des aromates comme le thym, l’origan, le romarin

Oxygénez-vous et transpirez !

Les douleurs articulaires sont souvent causées par des dépôts cristalloïdes issus d’un surplus d’acides dans l’organisme.

La pratique de la marche active ou autre exercice physique au grand-air agit sur le rythme respiratoire en l’augmentant ; Ce qui permet une élimination plus rapide des acides volatils comme l’acide carbonique.

La transpiration est un excellent moyen pour évacuer les acides fixes tout en soulageant le travail des reins. Le sauna, les enveloppements favorisent cette sudation salutaire pour les douleurs articulaires

Pour votre confort articulaire, n’oubliez pas de consommer :

De bons corps gras avec des huiles biologiques de première pression à froid :

  • Colza
  • Cameline
  • Noix

Des vitamines, des minéraux, des oligo-éléments, des acides aminés :

  • La méthionine et la lysine sont des acides aminés essentiels indispensables à la construction du collagène de l’élastine. L’organisme n’en produit pas. Il faut lui assurer un apport alimentaire en protéines végétales et animales de haute qualité.
  • Sans Vitamine C, la fabrication du collagène est stoppée !
  • La vitamine D3 permet la minéralisation osseuse et favorise la synthèse de collagène
  • Le silicium assure un cartilage de qualité et participe à sa régénération.
  • Le magnésium et le zinc sont dans toutes les recettes qu’utilisent le corps humain pour fabriquer ses propres protéines comme le collagène.

Les plantes peuvent vous aider ponctuellement

Certaines peuvent être anti-oxydantes et reminéralisantes.

  • La Cannelle par son action anti-oxydante très puissante va protéger les cellules des attaques radicalaires.
  • Le Curcuma associé au Poivre noir contribue au confort des articulations.
  • L’Ortie et la Prêle contiennent du silicium assimilable par l’organisme
  • L’Harpagophytum, plante d’Afrique du sud redonne une certaine aisance articulaire.

Une huile essentielle à appliquer sur les articulations douloureuses

  • Mélangez 10 gouttes d’huile de macération d’arnica avec deux gouttes d’HE de Gaultherie couchée
  • Frictionnez vos articulations trois fois par jour

Ce mélange est contre indiqué pour les femmes enceintes et allaitantes, les enfants et les sujets allergiques à l’aspirine cardiaques, hypertendus et sous anticoagulants.

Evelyne BROHA
Naturopathe
Nathygev.fr

Les conseils communiqués dans cet article ne se substituent en aucun cas à un avis médical personnalisé.