Le curcuma : les bienfaits et comment le consommer ?

Quelle merveilleuse épice, à mettre dans notre assiette mais aussi à envisager comme une aide précieuse pour la santé, c'est le curcuma.
Une des plantes les plus étudiées par la science actuellement qui ne finit pas de nous étonner par ses nombreuses vertus à découvrir dans cet article.

Qu'est ce que le curcuma?

Connu depuis des millénaires, surtout en Asie, le curcuma est utilisé en poudre en cuisine comme épice mais surtout aujourd’hui, comme complément alimentaire. Partie intégrante de la culture traditionnelle indienne, c’est un des constituants du curry avec la coriandre, la cannelle, le piment de Cayenne, le girofle, la muscade et le gingembre.

Il fait partie des épices les plus utilisées en phytothérapie ainsi ainsi que dans les traditions ayurvédique et traditionnelle chinoise pour ses nombreux bienfaits.

Cette plante appelée « Curcuma longa » appartient à la famille des Zingibéracées, herbacée et vivace, elle est en fait utilisée pour sa racine appelée rhizome qui contient une molécule particulière (la curcumine). Celui-ci, bien reconnaissable par sa couleur jaune, est un puissant colorant (E100), utilisé notamment dans l’alimentation moderne (moutardes, fromages, pâtisseries).

Originaire d’Inde, on retrouve cette plante en Asie (Inde, Sri Lanka, Bangladesh),  en Afrique et Antilles, elle n’aime pas vraiment le gel aussi un climat tropical lui est bénéfique.

Ses bénéfices sont nombreux, celui qu'on cite le plus souvent est lié au confort articulaire. 

Comment consommer le curcuma ?

1- En première intention, on consomme le curcuma en poudre de qualité bio dans notre cuisine

Ses propriétés gustatives et - odorantes sont déjà un bienfait au quotidien dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée.
Le dosage oscille alors entre 1.5 et 3 gr soit 1 cuillère à thé par jour.
En effet, appelé aussi « safran des Indes », il apporte une touche exotique et une saveur particulière à nos plats.

Astuces !

On le prépare selon la règle des 5/9/1 : soit 9 doses (1 cc ou 1 cs) de curcuma, 5 doses d’une autre épice (comme le gingembre) et 1 dose de poivre.

Son pouvoir colorant élevé fait qu’il tache durablement les mains : utiliser des gants si besoin pour les préparations culinaires. (C’est à ce titre un excellent colorant également utilisé pour la teinture de vêtements).

On peut ainsi le manger frais, associé à du miel, il fait merveille dans les jus de légumes, faits à l’extracteur ou en smoothies et se consomme aussi traditionnellement :

- En infusion : 2 gr maximum dans 150 ml d’eau bouillante (laisser infuser 10-15 minutes), à raison de 2 tasses par jour pour un effet sensible.
- En teinture mère : 10 ml / jour.
- En association avec du miel : diluer une dose de chaque dans un verre d’eau tiède le matin, pour une boisson vivifiante et excellente en hiver pour prévenir les maux et désagréments de cette saison.

Deux boissons sont réputées avec le curcuma en association avec d’autres épices exotiques :

a- Le lait d’or : boisson énergisante

Ingrédients pour une tasse :

- 200ml de lait végétal
- ½ cuillère à café de curcuma en poudre
- 1 pincée de cannelle
- 1 pincée de gingembre râpé
- 1 pincée de poivre noir
- 1 cuillère à café de miel

Préparation :

Dans une casserole : chauffer à feu moyen le lait avec le curcuma, la cannelle, le gingembre et le poivre. Fouetter le mélange jusqu'à ébullition.

Laisser reposer à feu doux pendant une dizaine de minutes et filtrer la préparation en la versant dans une tasse.

Ajouter une cuillère à café de miel, mélanger.

Idéal pour l’hiver, l'alliance de la curcumine contenue dans le curcuma et de la pipérine du poivre fait de cette boisson une alliée santé.

lait or curcuma

b- Le moon milk

Boisson compososée de lait et huile de coco, miel, curcuma, cannelle, muscade, cardamone, safran, ashwagandha, poivre noir.

Ingrédients pour une tasse :

- 1 tasse de lait (idéalement du lait végétal comme le lait d’amande)
- 1 cuillère à café d’huile de coco
 - 1 cuillère à café de miel
- 1/2 cuillère à café de curcuma
- 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre
- 1 pincée de muscade en poudre
- 2 pincées de cardamome en poudre
- 10 pistils de safran
- 2 pincées d’ashwagandha bio
- 1 tour de poivre noir

Préparation :

Mettre le lait dans une casserole avec toutes les épices : curcuma, cannelle, muscade, cardamome, safran, ashwagandha et poivre.

Faire chauffer jusqu’à ce que le lait soit chaud, mais avant le frémissement.

Quand le lait est chaud, ajouter l’huile de coco et bien mélanger.

Laisser refroidir, filtrer, et sucrer avec du miel avant de déguster !

2- On peut aussi trouver le curcuma en complément alimentaire 

En poudre, en comprimé, en extrait sec ou liquide.
Il faut simplement retenir que la curcumine seule n’est pratiquement pas absorbée par l’organisme et passe simplement par les voies gastro-intestinales.

Cela induit donc de le consommer associé avec du poivre noir.

Attention de bien veiller au respect des critères de choix : la qualité du curcuma (origine, composition et certification), le titrage, et l’association avec des substances favorisant l’assimilation de la curcumine (par exemple : poivre noir, gingembre, bromélaine et huile végétale de qualité bio).

On recommande en général une consommation de 200 à 400 mg par jour de curcumine pure, 3 fois par jour.

Le plus efficace est de l’intégrer dans une stratégie globale avec une démarche santé naturelle ou dans une optique préventive, avec un accompagnement par un praticien en santé naturel (naturopathe, micronutrionniste, …).

Il est préférable de le consommer pendant un repas, le gras facilitant son absorption.

Aucune toxicité n’a été rapportée chez l’homme, il faut simplement adapter les dosages car à haute dose, il peut être irritant pour les muqueuses. Ainsi: Il est contre-indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires et de calculs biliaires et des précautions sont à observer pour les sujets au ulcères et gastrites. Il est à éviter chez la femme enceinte ou allaitante.

Il interagit avec les médicaments anticoagulants et potentialise les médicaments anti-inflammatoires aussi tous ces conseils sont à individualiser : ils ne se substituent en aucun cas à un avis médical ni à tout traitement allopathique.

Toute pathologie avérée devra ordonner la plus grande prudence et un suivi par un médecin traitant validant la possibilité de recourir au curcuma comme complément alimentaire.

Pour un bon usage, le curcuma demande un minimum d’accompagnement et de précautions.

C’est un remède naturel à ne pas négliger qui mérite sa place dans nos pharmacie naturelle, à condition de suivre les posologies et de l’insérer dans une approche holistique de santé préventive.

Corinne GERAY-GIE
Naturopathe, praticienne en réflexologie plantaire
(La Ville Aux Dames 37).
Blog : www.vitalitenaturo.com