Drainage du foie : radis noir et desmodium

Après cette période de fêtes souvent accompagnée de repas festifs, pensons à chouchouter notre foie ! Appelé aussi émonctoire, il permet à l’organisme de se débarrasser de ses déchets et encombrements divers. 

Organe clef de la santé, par sa physiologie particulière, il a une place centrale qui nous invite à le soutenir et le détoxiner pour renforcer tout l’organisme et passer l’hiver au top de sa forme. En effet, sans lui, la vie serait impossible, ce n’est pas un hasard si son tissu a la capacité de se régénérer. Les anciens le respectait et le considérait comme le centre de l’âme.

Les fonctions principales du foie

Ses rôles sont multiples et l’on est sûrement loin d’avoir encore fait le tour, on lui attribue plus de 400 fonctions dont les principales sont :

- Il métabolise des protéines essentielles (albumine, transferrine, facteur de coagulation…), des lipides,
- Il assure des fonctions immunitaires par le jeu des cellules de Kuppfer,
- Il stocke des vitamines (B12, D) et le fer,
- Il participe à la formation de certaines hormones,
- Il assure la synthèse de la bile (notre laxatif naturel essentiel à la digestion des lipides),
- Il stocke le sucre (glucose) en excès pour faire face aux dépenses énergétiques exceptionnelles,
- Et surtout, il nettoie le sang de tous les polluants (pesticides, additifs alimentaires, xénobiotiques, hormones, …) que nous ingérons en filtrant le sang 24h/24h.

Sa fonction de filtrage est vitale, ce qui explique le besoin de soutenir le foie par des cures régulières notamment au printemps et avant l’entrée dans l’hiver. En effet par excès de charges ou par vide d’énergie, le foie s’encrasse et sature dans sa fonction d’élimination.

Reconnaitre un foie fatigué

On le reconnait aux signes suivants :

- On observe la langue qui est la porte du foie : si elle est chargée, blanche et chargée de dépôts visqueux.

- D’autres signes comme des nausées (notamment le matin au réveil), des signes de paresse digestive, des troubles digestifs (ballonnements, constipation), des maux de tête, une mauvaise haleine, des cernes foncées sous les yeux, des réveils nocturnes (vers 3h-4h du matin), des sensations de fatigue, d’irritabilité, de repli ou à l’inverse des impatiences, des tics, des ruminations, des insomnies ou la sensation de se disperser.

- En médecine chinoise, le foie est un organe que l’on qualifie d’émotionnel aussi il convient en plus des cures, de soigner ses émotions telle que la colère (surtout non exprimées), la culpabilité, les frustrations, les ressentiments : par des exercices de lâcher-prise, sophrologie, de relaxation, de réflexologie plantaire.

- On reconnait bien alors quand un foie est saturé, fatigué : cela va entrainer des changements d’humeur mais surtout aussi, dans toutes les fonctions vitales du corps.
Un excès de toxines vient encrasser tout l’organisme, le met au ralenti et peut entrainer des troubles bien connus aussi en hiver comme les gastro-entérites. D’autres signes plus subtils peuvent aussi nous inviter à faire une cure de nettoyage hépatique : les yeux larmoyants, le teint jaunâtre, le nez qui coule pour un rien et en particulier au moment des repas, mais aussi des douleurs chroniques au niveau des tendons et ligaments.

- En naturopathie, diverses techniques et cures sont très utiles : en particulier, la phytothérapie sera d’un grand soutien avec quelques plantes bien choisies, qui vont permettre au foie de regagner vitalité et efficacité.

Soutenir son foie

Heureusement, Dame nature nous fournit tout un panel de solutions dont les plantes qui peuvent facilement remettre un foie en bon état de marche.

Les plantes hépatiques sont par définition amères aussi leur gout les rendent peu facile à ingérer. On les conseille de préférence avant les repas.

On peut les trouver en tisanes, en gélules ou en ampoules.

La gemmothérapie facilite aussi leur utilisation avec notamment le macérât de romarin. Plante de nos terroirs, on la consomme facilement, le matin au réveil.

Le radis noir

Riche en composés soufrés, ce légume racine a de nombreuses propriétés.

Idéal à mettre dans son assiette, à croquer cru seul ou en salade (sa peau peu appréciée peut être consommée également) ou en jus (mixé au blender), le matin à jeun avec un peu d’eau ou un jus de fruit. Il se consomme également en extrait sec (1 gélule de 200 mg matin et soir), en ampoules (2 avant ou après le diner, par cure de 10 jours).

Il existe des précautions :

- à éviter en cas d’obstruction des voies biliaires, de gastrites et on évite une consommation prolongée en cas de problème thyroïdien (il contient des molécules captant l’iode).

- l'emploi chez les femmes enceintes est déconseillé. Les personnes ayant une hypothyroïdie ou un traitement de la thyroïde doivent préalablement consulter un professionnel de santé.

Le desmodium

Cet arbrisseau originaire d’Afrique de l’Ouest commence à être bien connu des naturopathes car il favorise le fonctionnement hépatique, c'est un draineur hépatique. 

En gélule, ampoules ou liquide et simplement en tisanes à raison de 10gr de plante sèche dans ½ litre d’eau.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La combinaison de ces 2 plantes sera très efficace pour une bonne cure avant ou après les fêtes.

Rappelons-nous donc qu’une cure est toujours individualisée et doit écouter les limites du corps.

On l’insère dans une démarche globale pour un meilleur résultat :

- Traiter son foie avec bienveillance et clarté en adoptant une alimentation dite « hypotoxique » c’est-à-dire avec une place de choix aux légumes crus et cuits, céréales semi-complètes, des bonnes huiles végétales riches en Oméga-3.

- Cela suppose de réduire : alcools, tabac, aliments riches en gras (charcuteries, boissons riches en sucres et en alcaloïdes (café / thé / chocolat), plats cuisinés industriels, féculents et graisses cuites.

- Le foie apprécie tout particulièrement aussi le rire et la chaleur : la bouillotte sera une amie pour les lendemains de fêtes ou les digestions compliquées. Ne nous privons pas de ces 2 ingrédients économiques et faciles à mettre en œuvre.

Bonnes fêtes et pensez à boire du jus de citron dans un peu d’eau tiède les lendemains de réveillon pour évacuer un repas un peu lourd et/ ou bien arrosé.

Une cure drainage n’est jamais à prendre à la légère, un accompagnement ou des conseils avisés sont souvent utiles : chaque personne doit trouver sa cure et l’adapter en fonction des symptômes ou de sa constitution.

Corinne GERAY-GIE
Naturopathe – La Ville Aux Dames
www.vitalitenaturo.com