Manque de magnésium : quels sont les signes et conséquences ?

Ce minéral dont on parle souvent est loin d’être anodin pour notre santé, surtout dans les périodes grandes fatigue physique ou mentale.

Qu'est ce que le magnésium?

Selon l’étude SUVIMAX menée de 1994 à 2002 : 77% des femmes et 72% des hommes présentent un apport inférieur aux besoins journaliers.

Le magnésium tient son nom de la ville grecque Magnésia, près de laquelle des dépôts conséquents de carbonate de magnésium étaient présents. Prépondérant dans l’univers, dans la croute terrestre et les mers, sa présence est vitale pour le fonctionnement du corps humain.

Le magnésium un métal alcalino-terreux. Il est abondant dans le corps : surtout présent dans les os et les dents (60% du magnésium total), les muscles, le foie et les tissus mous.

Le corps ne sachant pas le synthétiser, il doit être apporté par notre alimentation et nos eaux de boissons.

Les signes du manque de magnésium peuvent se manifester rapidement.

Le rôle du magnésium

Travaillant de concert avec les autres minéraux comme le sodium, le potassium et le calcium, il participe notamment à la production d’énergie et contribue au bon fonctionnement du système nerveux et à la réduction de la fatigue.

Ses rôles sont multiples :

- Le magnésium contribue à l'équilibre électrolytique

- Le magnésium contribue à des fonctions psychologiques normales

- Le magnésium contribue à une fonction musculaire normale

- Le magnésium joue un rôle dans le processus de division cellulaire

- Le magnésium contribue à un métabolisme énergétique normal

- Le magnésium contribue au maintien d'une dentition et d’une ossature normales

- Le magnésium contribue au fonctionnement normal du système nerveux

- Le magnésium contribue à réduire la fatigue

 Les besoins variant d’un individu à l’autre, de l’âge, du sexe et du contexte de vie, on considère que les besoins quotidiens sont en moyenne de 375 mg pour un adulte.

Ils sont plus importants pour les sportifs, les femmes ménopausées et toutes personnes soumises à une fatique importante, les sujets âgés et en cas de déséquilibre alimentaire ou de mauvaises hygiène de vie (tabac, alcool).

En cas de manque de magnésium, le corps peut montrer des signes physiques : les plus connus sont la fatigue, les troubles du sommeil, une baisse générale de vitalité,

Que faire en cas de manque de magnésium?

En cas de gênes du type : fatigue, troubles du sommeil, baisse générale de vitalité, etc…, il peut être utile de consulter un médecin pour éliminer toute pathologie sous-jacente. En cas de manque avéré de magnésium, la prise d’un complément alimentaire peut être utile de façon ponctuelle.

Quand la cure s’impose, les conseils sont :

1/  Dans un premier temps : adapter son assiette en choisissant les bonnes sources alimentaires et agir sur son mode de vie :

Par chance, ce minéral est présent naturellement dans un grand nombre d’aliments :

- Le cacao : champion en teneur car 100 grammes de cacao en poudre contiennent environ 470 mg de magnésium,
- Les légumineuses ou légumes secs: lentilles, fèves,
- Les céréales : avoine, orge,
- Les fruits et légumes : choux, lentilles, épinards, bananes, avocats, pommes, abricots,
- Les fruits secs : amandes, noix, noix de cajou,
- Le germe de blé, la levure de bière,
- Le poisson et les fruits de mer avec les bigorneaux,
- Certaines eaux plates et gazeuses,

2/ Dans un deuxième temps et selon le contexte et les besoins individuels : recourir à des compléments alimentaires bien choisis.

Ceux-ci se présentent sous forme de gélules, de comprimées, de poudre ou associés dans des complexes intéressants pour recharger l’organisme de façon équilibrée. Son assimilation sera optimisée en l’association avec des vitamines du groupe B (notamment la B6).

Leurs différentes formes moléculaires sont plus ou moins assimilables. Retenons simplement que sous forme de sels organiques : gluconate, citrate, pidolate, lactate, glycérophosphate, ils  sont mieux tolérés et ceux dits « complexés » seront intéressants pour leur meilleure tolérance au niveau intestinal.

Par nature laxatif, consommer trop de magnésium peut générer un inconfort gastro-intestinal mais ce phénomène reste rare.

Le bon réflexe est de revisiter son assiette, d’adopter une alimentation saine et choisir une eau de qualité. Puis mettre en place une dynamique globale afin d’agir sur la fatigue et les sources de celle-ci.

De manière générale, la supplémentation en magnésium est réservée aux personnes qui ont un réel besoin. Dans tous les cas, en cas de fatigue ou de signes semblables à ceux décrits ci-dessus, un bilan suivi d’un accompagnement en micro nutrition et les conseils d’un professionnel de santé seront aidants.

Ne pas hésiter à se faire accompagner par un praticien de santé naturelle et en cas de pathologies, un avis et un diagnostic du médecin traitant sont indispensables.

Corinne GERAY-GIE
Naturopathe (certifiée ISUPNAT) et praticienne en réflexologie plantaire à La Ville Aux Dames (37)
Blog : www.vitalitenaturo.com