L’automne est là : pensez aux produits de la ruche

L’Automne est là !

C’est le moment de penser aux supers aliments pour se revitaliser, booster son immunité

Les produits de la ruche contribuent à fortifier l’organisme. En prévention pour vous fortifier, vous pouvez les consommer sous forme de cure pendant trois semaines, voire plus, si l’organisme se trouve dans une situation de grande faiblesse ou de pleine période de croissance.

Le miel, le pollen, la gelée royale, la propolis, assurent une revitalisation de qualité, puissante et rapide. La fatigue physique et mental, s’en trouvent fortement diminuées.

Un bien-être général se fait très vite ressentir car l’ensemble du métabolisme est stimulé par l’apport de nutriments exceptionnels contenus dans compléments alimentaires

 

Le Miel

Pour fabriquer du miel, les abeilles récoltent le nectar des fleurs et le miellat, prélevé sur les feuilles, liquide visqueux, sucré, excrété par des pucerons, et autres insectes, qui se nourrissent de la sève des arbres.

Plus le miel arbore une couleur foncée, plus il contiendrait des nutriments aux propriétées antioxydantes. Les miels de miellat ont une couleur très sombre car ils sont très riches en matières minérales et en antioxydants.

Le miel ne peut être comparé à cette substance, nommée « Sucre », que l’homme extrait mécaniquement de la betterave et de la canne à sucre.

Le miel est un tout. Sa composition est complexe, composée de fructose, de glucose, d’eau, de protéines, de vitamines, de minéraux et d’oligoéléments. Le miel riche en fructose reste liquide très longtemps. A l’inverse, un miel riche en glucose cristallise très vite. Le fructose a l’avantage de ne pas augmenter exagérément le taux de sucre dans le sang. Les miels coulants seront à privilégier pour des personnes qui doivent contrôler leur apport en sucre. 

Selon sa provenance il s’enrichit en molécules spécifiques. Un miel de romarin et un miel d’eucalyptus n’apporteront pas les mêmes éléments. Le premier sera consommé pour soutenir le foie et le second agira plus sur les voies respiratoires. Le miel d’acacia sera utile pour le bien-être intestinal et gastrique.

 En application sur les blessures et les brûlures, refroidies au préalable à l’eau fraîche, Il apporte un réel soulagement réparateur.

L’efficacité du miel dépend de sa qualité

La France consomme environ 40 000 tonnes de miel par an mais en produit que 15 000 tonnes. Le manque de production favorise l’importation mais également une baisse de qualité du miel. L’ajout d’un sirop de nourrissement, constitué de glucose et de fructose, pour activer l’accroissement des colonies, amoindrisse les qualités nutritionnelles du miel.

Pour une bonne efficacité, il faut consommer un miel très pur. Son extraction à froid, à moins de 42°, est essentielle pour qu’il préserve toutes ses substances actives.

Bon à savoir

Pour garder toutes ses propriétés, les miels naturels doivent être conservés dans un récipient opaque, frais, et à l’abri de la lumière. La chaleur détruit une grande partie des substances antibactériennes. La tisane dans laquelle le miel est plongé pour préparer une boisson bénéfique contre les maux de gorge ne doit pas être trop chaude sous peine de détruire les nutriments actifs.

La propolis

Les abeilles prélèvent, sur les bourgeons et sur les écorces des arbres, une substance collante, résineuse, qu’elles incorporent dans leur propre sécrétion pour former un mélange, la propolis. Elles l’utilisent pour colmater la ruche et la rendre invulnérable aux micro-organismes, microbes et champignons, dangereux pour la vie de la colonie. Elles utilisent aussi ce mélange, la propolis, pour enduire les cadavres de prédateurs tués dans la ruche afin d’éviter toutes proliférations bactériennes.

La présence de flavonoïdes, d’huiles essentielles, de vitamines, de minéraux lui confère de nombreuses vertus. Elle soulagerait les maux hivernaux et les extinctions de voix.

La couleur de la propolis n’est pas unique. Selon sa provenance, elle peut être blanche, noire, jaune, rouge, verte ou dotée de couleurs intermédiaires. La propolis blanche serait la plus douce. Elle aurait une action plus spécifique sur la sphère ORL. La propolis noire serait très puissante et agirait très rapidement En prévention, la propolis jaune serait la plus adaptée.

La consommation de propolis ne doit pas durer trop longtemps. Une personne qui a un terrain allergique doit être très prudente car elle n’est pas à l’abri d’une mauvaise réaction de son organisme. 

La gelée royale

 La gelée royale est produite par l’abeille ouvrière, au début de sa vie, pour nourrir pendant quelques jours, les larves, sorties des œufs. Leur nourriture évoluera ensuite vers un mélange de miel et de pollen, sauf pour la reine, qui sera exclusivement alimentée avec de la gelée royale, blanchâtre, au gout âpre. Cette substance permet à la reine de vivre entre trois et cinq ans au lieu de 20 jours comme les abeilles ouvrières.  Très riche en nutriments, la gelée royale, dont l’efficacité est accrue fraîche, améliorerait la résistance de l’organisme aux virus, bactéries et autres infections. Elle aurait des vertus revitalisantes remarquables et permettrait de lutter contre la fatigue en général et les retards de croissance. Elle aurait également un effet bénéfique sur le cholestérol et la tension artérielle.

La gelée royale se compose d’eau, de sucres, de protéines, d’acides gras, et de minéraux. Elle comporte également de nombreuses vitamines, notamment les vitamines B qui diminuent la fatigue physique et intellectuelle et, qui participent au métabolisme cellulaire. Les vitamines C et B12 sont présentes en petite quantité.

La gelée royale est très riche en acétylcholine (1mg/g de produit) qui est un neurotransmetteur essentiel pour le système nerveux central et l’activité musculaire.

 

La gelée royale est très fragile. Il faut la garder au réfrigérateur dans un récipient parfaitement hermétique.

 

Attention !

La gelée royale aurait un effet « hormone-like », et stimulerait la multiplication des cellules. Pour des personnes fragilisées au niveau cellulaire, il est contre-indiqué d’en consommer. 

Le pollen

Le pollen se trouve dans les organes mâles des fleurs et lorsque les abeilles prélèvent le nectar, elles forment avec leurs pattes arrière des pelotes de pollens.

Dans le commerce, le pollen se présente sous deux formes, fraiche et sèche.

Le pollen cru ou frais est congelé immédiatement après la récolte. Il renferme des enzymes et des probiotiques, des lactobacilles et des bifidobactéries, qui regénèrent la flore intestinale.

Le pollen frais est un aliment complet.

Il est à lui seul un mélange de glucides, de protéines dont les 8 acides animés essentiels, des minéraux, du calcium, du fer, du magnésium, du potassium, de nombreuses vitamines et d’antioxydants. Grâce à cette composition de nutriments essentiels d’une richesse inégalée, le pollen peut se hisser au rang des supers aliments.

Il fortifierait l’organisme et améliorerait les performances physiques et intellectuelles.

Les vertus nutritionnelles varient d’un pollen à l’autre. Le pollen de ciste stimulerait les défenses immunitaires.

 

Sa consommation quotidienne, mélangée avec du miel ou une purée de fruits, pendant quelques semaines serait une bonne attitude préventive pour garder force et santé

Contre-indications

Les personnes ayant un terrain allergique, ou autres pathologies, doivent, avant de consommer les produits de la ruche, prendre conseils auprès d’un professionnel de santé. 

Article rédigé par  Evelyne Broha naturopathe

Nathygev.fr